INTERIMC OUJDA | Conception mécanique et électromécanique, Charpente métallique et Gestion des projets

L’extension de la centrale de Jerada confiée au chinois SEPCO III

C’est fait. La réalisation de la nouvelle centrale thermique de Jerada a été confiée au chinois SEPCO III. Le montant global du projet s’élève à plus de trois milliards de DH HTVA et son financement sera assuré principalement par la banque chinoise Exim Bank. Sa mise en service est prévue pour le quatrième trimestre 2016, selon le management de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable. L’ONEE et la société chinoise ont signé à cet effet, le 25 juillet à Rabat, un contrat pour la réalisation du projet. En gros, ce denier porte sur la construction d’un nouveau groupe thermique de 318 MW fonctionnant au charbon sur le site de la centrale thermique mise en service à Jerada en 1971. Situé à Hassi Blal à 60 km au sud de la ville d’Oujda, à proximité de l’ex-Charbonnage du Maroc (CDM), ce site industriel est doté à ce jour d’une puissance globale de 165 MW.

Il est équipé de 3 tranches d’une puissance unitaire de 55 MW (3x55MW) fonctionnant au charbon. L’alimentation en charbon était assurée par CDM jusqu’à la cession d’activité des mines locales. Depuis, la Centrale est alimentée en charbon vapeur international et en Pet coke, acheminés à partir du port de Nador par train et camions. En droite ligne avec son plan d’équipement en moyens de production, l’ONEE a envisagé il y a quelques années l’extension de la centrale thermique de Jerada par la réalisation d’une nouvelle unité d’une puissance initiale d’environ 350 MW fonctionnant au charbon.

L’Office avait ainsi lancé le 2 novembre 2011 un appel d’offres en vue de choisir le constructeur qui réalisera pour son compte la nouvelle unité. Le choix de SEPCO III (Shangdong Electric Power Construction Corporation) a été opéré selon l’ONEE au vu de la compétitivité de son offre économique et des performances techniques et environnementales de sa technologie qu’elle mettra en œuvre pour la construction de la centrale. SEPCO III est l’une des principales compagnies d’ingénierie du secteur de l’électricité chinois. Ses activités commerciales touchent l’électricité thermale, l’énergie nucléaire, les projets hydroélectriques et les énergies éoliennes, entre autres.

Le projet d’extension de la centrale vise à faire face à la croissance rapide de la demande d’électricité que connaît notre pays essentiellement dans l’Oriental. Il est censé permettre l’optimisation de l’utilisation des infrastructures de la centrale et du réseau de transport existants, ainsi que la rentabilisation des infrastructures portuaires et ferroviaires de la région par leur sollicitation pour l’alimentation de la nouvelle centrale en charbon. «Il aura également des impacts forts positifs sur le développement économique et social de Jerada et de ses environs notamment par le biais de la création de nouveaux postes d’emploi et par le recours aux services des PME et PMI locales», ajoutent les responsables de l’ONEE. Outre la nouvelle unité de Jerada, plusieurs autres projets de grandes centrales seront mis en production entre 2013 et 2016.

Il s’agit de deux unités électriques à charbon propre d’une puissance de 350 MW chacune à Jorf Lasfar, de la centrale thermique de Safi d’une puissance de 2×660 MW, de la centrale solaire de Ouarzazate de 500 MW, de la centrale solaire de Aïn Bni Mathar de 400 MW, d’une station de transfert d’énergie par pompage STEP de 350 MW, des groupes diesel de 72 MW à Tiznit et de différents parcs éoliens d’une capacité de
1 720 MW. Ces projets, dont le montant d’investissement cumulé s’élève à 94 milliards de DH, permettront à l’horizon 2016 l’installation d’une puissance électrique supplémentaire de l’ordre de 4 752 MW.

Ils seront accompagnés par le renforcement du réseau de transport électrique avec l’adjonction d’une troisième liaison de 700 MW à l’interconnexion avec l’Espagne et la réalisation de 5 500 km de lignes nouvelles de transport. Les projets s’inscrivent dans la stratégie énergétique nationale qui place la sécurité d’approvisionnement, le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique au rang de priorité dans l’objectif de satisfaire la demande nationale, toujours croissante à hauteur de 8% annuellement, et accompagner le développement socio-économique du pays.

interimc

A propos interimc

INTERIMC est une entreprise qui offre ses services et son expertise canadienne en ingénierie dans le domaine de la mécanique et l’électromécanique industriel, de la structure et de la gestion des projets.
Notre approche clients et notre-savoir-faire mettent un éventail de services complet à la disposition des donneurs d’ordre industriels pour la réalisation de leurs projets.